Retour aux actualités

Révolution industrielle du Grand Châtellerault : 8 000 emplois mobilisés pour innover et redynamiser le territoire


grand-chatellerault-revolution-industrielle

L’établissement d’une dynamique collective pour des projets industriels innovants

Dans la continuité de l’ambition nationale de réindustrialisation des territoires, le programme Territoire d’industrie vise à mobiliser toutes les forces publiques et privées au sein du Grand Châtellerault. Selon Jean-Pierre Abelin, son président, et Michel Droin, son vice-président chargé de l’économie, cela représente près de 40% des emplois dans la région, soit environ 8 000 personnes.

L’objectif principal est de rassembler tous les acteurs impliqués – Etat, région, agglomération, industriels, organismes de formation et d’emploi – afin de créer et développer ensemble des projets industriels porteurs. Ainsi, l’Etat s’engage à cofinancer ces projets aux côtés des principaux concernés et des deux collectivités territoriales compétentes en matière d’économie.

Comme le souligne Christophe Pecate, sous-préfet de Châtellerault, aucune enveloppe budgétaire n’est prédéfinie par territoire ; les fonds alloués dépendront avant tout des projets émergents et de leur pertinence.

Les succès initiés par la Phase 1 du programme “Territoire d’industrie”

Alors que s’amorce la Phase 2 du programme, on peut déjà constater les réalisations significatives obtenues lors de la première étape. L’exemple le plus marquant est la réhabilitation, en 2018, des friches industrielles de la Coop Atlantique à Ingrandes pour y installer en 2020 deux entreprises automobiles.

Les axes de travail définis pour la Phase 2

Quatre domaines prioritaires ont été identifiés pour cette nouvelle étape :

  • La transition écologique
  • L’innovation
  • La formation
  • La disponibilité foncière

Pour faire du Grand Châtellerault “le territoire vert de l’industrie“, l’agglomération compte notamment s’appuyer sur un parc industriel écologique devant émerger sur l’ancien site des Fonderies du Poitou.

À lire sur le même sujet :  L'Agglomération de Brive : une stratégie foncière gagnante pour l'économie régionale

La question de la disponibilité des terrains industriels est ainsi cruciale. Des efforts sont en cours pour revitaliser davantage les friches et rendre les réserves foncières opérationnelles ou plus visibles. Un chargé de liaison sera également désigné pour assurer la coordination entre les acteurs impliqués dans ces projets d’aménagement et de relance industrielle.

Création d’un tiers-lieu industriel et développement de boucles énergétiques locales

Parmi les autres initiatives prévues dans le cadre de ce programme figurent la création d’un tiers-lieu industriel favorisant l’échange et la collaboration entre les différents acteurs du secteur, ainsi que le développement de boucles énergétiques locales.

Des projets prometteurs pour un avenir industriel durable et diversifié

Ces actions témoignent d’une réelle volonté collective de redynamiser l’industrie du Grand Châtellerault, en mettant notamment l’accent sur la transition écologique et l’innovation. Les acteurs impliqués sont conscients des nombreux défis à relever et restent confiants quant à leur capacité à bâtir un futur industriel pérenne et diversifié sur ce territoire.

Cette stratégie apparaît comme une opportunité unique pour les entreprises, les collectivités et les citoyens du Grand Châtellerault : stimuler la création de nouveaux emplois, renforcer l’attractivité économique du territoire, contribuer à la transition environnementale et incarner un modèle innovant de reconquête industrielle.

Pôle Implantation Entreprises accompagne Grand Châtellerault pour identifier et accompagner les entreprises dans leurs développements sur son territoire. 

Retour aux actualités