Retour aux actualités

80 millions d’investissement : le leader de l’aéronautique s’installe à Rennes


moteur-avions-safran

Le groupe Safran, entreprise leader dans le secteur de l’aéronautique, a annoncé l’établissement d’une nouvelle usine à Rennes, dédiée à la production de pièces pour moteurs d’avions civils et militaires. Cette décision stratégique permettra au géant de l’aéronautique de renforcer ses capacités de production et répondre aux besoins croissants des constructeurs d’avions.

Un investissement de 80 millions d’euros et près de 200 emplois

Annoncée le 28 février dernier, cette future usine de 10 000 m² devrait être opérationnelle en 2027. L’investissement total représente 80 millions d’euros et devrait engendrer la création de près de 200 emplois. Il s’agit là d’une expansion stratégique pour le groupe, qui souhaite répondre aux demandes croissantes des avionneurs après la crise du Covid-19.

Cette nouvelle implantation permettra de produire des pièces cruciales pour les moteurs Leap, équipant notamment les Airbus A320neo et les Boeing 737 MAX, ainsi que les moteurs M88 utilisés pour les Rafale de Dassault Aviation.

  • Capacité de production : environ 500 000 aubes de turbines par an
  • Proportion des besoins couverts : 25% pour Leap et deux tiers pour M88
  • Soutien régional pour la formation des futurs employés

Rennes choisie après une sélection rigoureuse

Dix villes françaises étaient initialement en lice pour accueillir cette nouvelle usine. La métropole bretonne a été choisie parmi trois finalistes, aux côtés de deux autres régions situées au nord et à l’ouest du pays. Plusieurs critères ont pesé dans la balance pour que Safran fasse ce choix :

  • Un site industriel existant avec des infrastructures adéquates
  • Une situation géographique attrayante près de Rennes
  • Des aides publiques potentielles à la clé
À lire sur le même sujet :  Retour sur l'implantation de l'entreprise Chamberlan

Un partenariat gagnant-gagnant pour Rennes et ses habitants

En choisissant d’implanter sa nouvelle usine à Rennes, Safran bénéficiera du soutien de la région pour la formation des futurs employés, couvrant une large plage de compétences allant des techniciens de fonderie jusqu’aux ingénieurs en procédés. De son côté, la ville bretonne profitera des retombées économiques et sociales liées à la création d’emplois de qualité et à l’injection d’investissements significatifs sur son territoire.

Développement d’une filière industrielle d’avenir

Avec cette implantation, Safran confirme sa volonté de développer un pilier industriel fort autour de la production de pièces moteur, sans concurrencer directement son site de Gennevilliers. Si cette dernière se spécialise dans les petites séries avec des processus hautement numérisés, le site rennais se concentrera sur la production de pièces à plus grande échelle, permettant ainsi une complémentarité entre les deux unités.

Le renforcement des capacités industrielles de Safran dans ce secteur s’inscrit dans une dynamique globale de croissance portée par la demande en avions et leur motorisation. Ce partenariat avec Rennes ouvre la voie à d’autres développements semblables à l’avenir, contribuant ainsi à conforter le positionnement du groupe français en tant qu’acteur clé dans l’aéronautique mondiale.

Une réponse aux défis environnementaux

Cette nouvelle usine s’inscrit également dans une démarche écoresponsable, en cherchant à limiter l’impact environnemental lié à la production de pièces moteur. Les innovations qui y seront développées pourront potentiellement contribuer à rendre les avions plus propres et moins énergivores, ouvrant ainsi la voie vers un transport aérien plus durable.

En conclusion, l’implantation de cette nouvelle usine à Rennes représente un investissement stratégique majeur pour Safran. Il permettra au groupe d’étendre ses capacités de production et d’affirmer son savoir-faire tout en contribuant au développement économique et social de la Bretagne. Cette alliance doit être vue comme un exemple à suivre pour mettre en œuvre une politique industrielle ambitieuse et répondre aux défis actuels et futurs de l’industrie aéronautique.

Retour aux actualités