Retour aux actualités

Initiatives RSE : le nombre de projets d’entreprises a triplé en seulement 2 ans en France


engagement-rse-barometre-pie

Le baromètre de l’implantation, réalisé par Ancoris en collaboration étroite avec la SCET et d’autres partenaires, révèle une tendance marquante : l’intégration de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) dans les projets d’implantation connaît une croissance exponentielle. En effet, le pourcentage de projets incorporant au moins une dimension de la RSE a grimpé de 3% en 2021 à 22% en 2023, soulignant une prise de conscience et une volonté d’action pour un développement plus durable.

Un engagement RSE de plus en plus prononcé

Les engagements RSE observés à travers ces projets d’implantation se répartissent en trois grands axes :

  • 45% concernent l’engagement environnemental : Cet axe reflète la priorité accordée à la réduction de l’empreinte écologique des entreprises. L’engagement environnemental inclut des initiatives telles que la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la gestion durable des ressources, et l’optimisation de la consommation énergétique. Cette prédominance souligne la prise de conscience des entreprises de leur rôle dans la lutte contre le changement climatique et leur volonté de contribuer positivement à la préservation de l’environnement.

 

  • 31% l’engagement sociétal : Il met en lumière l’importance accordée à l’impact des entreprises sur la société. Il englobe des actions comme le soutien aux communautés locales, l’amélioration des conditions de travail, et la promotion de l’égalité des chances. L’engagement sociétal témoigne de la responsabilité des entreprises envers leurs employés, leurs clients, et la société dans son ensemble, traduisant un désir de contribuer de manière constructive au tissu social.
À lire sur le même sujet :  L'Hydrogène vert: révolution énergétique dans l'industrie

 

  • 24% s’orientent vers l’économie circulaire : Cela illustre l’adoption par les entreprises de modèles économiques qui visent à réduire le gaspillage et à promouvoir la réutilisation et le recyclage des matériaux. L’orientation vers l’économie circulaire est indicative d’une approche plus durable de la production et de la consommation, qui non seulement minimise l’impact environnemental mais favorise également une meilleure efficience économique à long terme.

 

engagement-RSE-projets-implantation

Source : Baromètre de l’attractivité des territoires – Ancoris x Scet 

Cette diversité d’approches montre la richesse et la complexité de la RSE, offrant aux entreprises un large spectre d’actions pour affirmer leur responsabilité sociale.

“Faire de la transition écologique un argument concurrentiel”

Sylvain-waserman-ademe

 

Selon Sylvain Waserman, Président de l’ADEME, faire de la transition écologique un argument concurrentiel est désormais crucial pour les entreprises. Cet aspect est d’autant plus pertinent dans le contexte actuel, où les consommateurs et les partenaires commerciaux valorisent de plus en plus les démarches écoresponsables.

 

 

MAT Industrie 4.0 : un modèle d’engagement RSE

logo-mat-industrie

Parmi les entreprises exemplaires, Métal Additive Technologie est à la pointe de l’innovation dans le domaine de la métallurgie des poudres. Engagée dans une démarche respectueuse de l’environnement, l’entreprise développe un nouveau procédé qui illustre parfaitement la capacité d’innovation industrielle à contribuer positivement à la transition écologique. Ce procédé novateur représente une avancée significative vers des méthodes de production plus durables, minimisant l’impact environnemental de l’industrie métallurgique.

Suite à une levée de fonds réussie de 2 millions d’euros, la direction de Métal Additive Technologie a pris la décision stratégique d’ouvrir une nouvelle unité de production. Ce développement ambitieux souligne l’engagement de l’entreprise à investir dans des technologies d’avenir, tout en répondant aux exigences d’une économie de plus en plus attentive aux impacts environnementaux.

À lire sur le même sujet :  RSE : 3 labels indispensables pour les entreprises en 2024

Le choix du Grand Châtellerault pour implanter cette nouvelle unité de production n’est pas anodin. Il reflète la capacité du territoire à répondre aux besoins spécifiques de projets industriels complexes et innovants. En trouvant le bien correspondant précisément au cahier des charges de MAT, le Grand Châtellerault démontre son attractivité et son soutien efficace aux entreprises engagées dans la transition écologique.

L’initiative de Métal Additive Technologie s’aligne avec la vision promue par Sylvain Waserman, Président de l’ADEME, qui voit dans la transition écologique un argument concurrentiel crucial pour les entreprises d’aujourd’hui. En conjuguant innovation technologique et responsabilité environnementale, MAT incarne l’exemple même d’une entreprise moderne qui intègre les principes de la RSE au cœur de sa stratégie de développement, marquant ainsi son territoire dans l’économie verte de demain.

Cette démarche de MAT illustre l’importance de l’engagement RSE non seulement pour la préservation de l’environnement mais aussi comme vecteur de croissance et de compétitivité. Elle montre que l’investissement dans des technologies respectueuses de l’environnement est non seulement bénéfique pour la planète mais représente également un avantage stratégique pour les entreprises qui s’engagent dans cette voie.

Pôle Implantation Entreprises au cœur de la transition RSE

Le baromètre de l’implantation élaboré par Ancoris, en partenariat avec la SCET et ses alliés, démontre notre expertise et notre engagement à accompagner les entreprises dans leur transition vers des pratiques plus responsables. En mettant l’accent sur l’importance de la RSE dans les projets d’implantation, nous renforçons non seulement notre valeur ajoutée auprès des porteurs de projets mais contribuons également à une économie plus durable et éthique.

Retour aux actualités